Interdit aux moins de 16 ans

Un couple de touristes anglais arrive sur une île espagnole. Bientôt, ils se rendent compte que les enfants règnent en maîtres sur l'île et qu'ils assassinent tous les adultes

Dans Les Oiseaux (1963), Alfred Hitchcock montrait une nature qui se rebellait contre l’humanité. Dans Les Révoltés de l’an 2000 (1976), ce sont des enfants qui retournent la violence contre leurs bourreaux adultes. L’horreur surgit dans un cadre réaliste, un village pittoresque écrasé par la chaleur et le soleil, loin des clichés du genre. Dans cet univers familier et pourtant cauchemardesque, le réalisateur Narciso Ibáñez Serrador distille savamment l’angoisse jusqu’au climax du film, d’une transgression rarement vue au cinéma.

En écho au chef-d’œuvre de Peter Brook Sa Majesté des mouches (1963), Les Révoltés de l’an 2000 montre une civilisation en perte de repères où les premières victimes sont les enfants. Par sa subversion et sa violence mais aussi par sa beauté visuelle, cette œuvre marqua à jamais le cinéma espagnol et influença de nombreux réalisateurs à travers le monde, de Jaume Balagueró et Paco Plaza ([•REC]) à Gaspar Noé (Seul contre tous), en passant par Juan Antonio Bayona (L’Orphelinat).

Disponible dans sa sublime version restaurée et, pour la 1re fois, dans sa version originale anglaise et espagnole, Les Révoltés de l’an 2000 reste, 35 ans plus tard, d’une actualité glaçante.

de Narciso Ibáñez Serrador (Espagne – 02/02/1977,  version restaurée le 12/08/2020)

avec Lewis Fiander, Prunella Ransome, Luis Ciges, ...

V.O.S.T. – 1h47

Mardi 15/09 20h00

Les Révoltés de l'an 2000

L'Embobiné est une association de plus de 500 cinéphiles adhérents qui propose, depuis 1984, sa sélection de films d'auteur, ses week-ends thématiques ou encore les films que vous auriez rêvé de voir passer à Mâcon ! 

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter
  • YouTube